Push Up

de Roland Schimmelpfennig

push-up-theatre-tiroir-oise
Jeunes cadres «dynamites» ou vieux loups aux dents acérées, Angelika, Sabine, Robert, Patricia, Hans et Frank surfent dans les hautes sphères d’une multinationale.
Deux à deux, ils vont s’affronter. Résultat : trois duos-duels, trois conflits où s’écartèlent vie privée et vie professionnelle, vide sentimental et réussite sociale, angoisses et obsessions.

A leurs côtés, Heinrich et Maria, deux gardiens de sécurité de la maison mère de cette multinationale, deux observateurs dégagés de cette expérience.

“Liberté, égalité, fraternité”, a-t-on lancé un jour.
“Flexibilité, rentabilité, compétitivité”, affirme-t-on aujourd’hui.

Création 2016

Pièce : Push Up
Auteur : Roland Schimmelpfennig
Scénographie & mise en scène : Philippe Georget
Création lumières : Jérôme Bertin
Création vidéos et régie lumières : Eric Vatin
Conception du visuel : Corinne Journo
Avec : Monique Béaur, Agnès Carlu, Serge Cathelin , Anthony Coudeville, Audrey Foubet, Bruno Gacek, Emilie Lamy, Gilles Monceau, Eliane Thibaut, Stéphanie Tarcy, Mélanie Troudé.
Représentations à partir de mai 2016

Contactez-nous pour connaître les prochaines représentations

Sujet

Ils sont six. Six cadres d’une multinationale. Six guerriers du monde de l’entreprise. Déployant une palette de comportements allant de l’agressivité à la séduction, en passant par la ruse, l’humiliation, la cruauté, le cynisme, la jalousie, ces six employés se livrent des duels qui en disent long sur la sauvagerie de notre société néolibérale. « Derrière tout cela, Roland Schimmelpfennig va chercher la faille, l’humain, par petites touches. C’est cette opposition qui est intéressante. » Qui sont réellement les gens qui se cachent derrière ces attitudes guerrières ? Derrière quoi, derrière qui courent-ils ? Pour répondre à ces questions, les comédiens vont « chercher physiquement tous les mouvements internes des personnages ». Colères, frustrations, relâchements, effondrements, vertiges : c’est également la solitude de ces êtres équivoques qu’ils s’attacheront à explorer.