Les Oiseaux

d’après Aristophane

C’est au IVèmesiècle avant notre ère qu’Aristophane, le plus grand dramaturge comique de l’Antiquité, a écrit Les Oiseaux.

La parabole est claire : il est facile à deux aventuriers sans scrupules ni dons particuliers, de conquérir et de garder le pouvoir politique ; à une seule condition : user et abuser des pratiques douteuses de la démagogie.

Re-création 2018

Pièce : Les Oiseaux
Auteur : Aristophane
Traducteurs : Bernard Chartreux, Serge Valetti et Claude Barousse
Adaptation, scénographie & mise en scène : Philippe Georget
Création et régie lumières : Eric Vatin
Conception du visuel : Corinne Journo
Avec : Nathalie André, Monique Béaur, Rémy Benmekideche, Audrey Foubet, Bruno Gacek, Ismaël Lafram, Emilie Lamy, Nadine Luccasse-Pardonche, Monique Moullahem, Philippe Nicaise, Jérémie Pitot, Pépin Sabouko, Eliane Thibaut, Mélanie Troudé, Emeline Vaccari.
Nombre de représentations jusqu’ici : 1

Sujet

Dans cette pièce d’Aristophane, non seulement la parabole est claire, mais la fable s’approfondit subtilement en une question qui dépasse la politique (du moins au sens moderne de ce terme : fonctionnement de l’état) et élabore une réflexion morale : seul cède à la démagogie un peuple assez stupide pour avoir besoin d’un chef qui lui “ tombe du ciel ” et ne pas subodorer les relents de mauvaise cuisine que la flatterie et la malhonnêteté engendrent.

Ce peuple, ce sont Les Oiseaux, et, comme souvent chez Aristophane, la pièce est toute politique.

Voilà un Théâtre Tiroir bien sérieux pour sa vingtième année.

Rassurez-vous !!! L’adaptation que vous allez voir, redonne un coup de neuf et surtout un grand coup d’actualité aux plumes un peu empoussiérées des oiseaux grecs.

Cette Cité Des Oiseaux, c’est la France du XXIe siècle.

Et les mauvais esprits (ou les bons ?) y verront même on ne sait quel rapport avec des personnes, non seulement ayant réellement existé, mais existant réellement . L’avertissement « Toute ressemblance… » n’est pas ici de mise .

Bien au contraire : la Cité Des Oiseaux, et bien, ça ressemble…!!

Oiseaux1